ποιος ακούει ότι η μια μόνη καμπάνα δεν ακούει παρά έναν ήχο

Τετάρτη, 26 Ιανουαρίου 2011

L’Europe interdit la fusion d’Aegean Airlines et Olympic Air

La Commission Européenne veut conserver le statu quo en Grèce. L’institution a décidé le 26 janvier d’interdire le projet de fusion entre Aegean Airlines et Olympic Air.

Selon elle, le rapprochement entre les deux compagnies grecques aurait créé une situation de quasi-monopole sur le marché domestique, dont elles contrôlent ensemble 90% des liaisons. Le monopole aurait été particulièrement important sur neuf liaisons au départ d’Athènes, notamment à destination de Thessalonique et des îles grecques.

Aegean Airlines et Olympic Air ont proposé de faire des concessions en cédant des créneaux dans différents aéroports du pays. La Commission a toutefois jugé que cela ne suffirait pas à protéger les voyageurs contre une augmentation des tarifs, les plateformes grecques n’étant pas saturées.

Elle a également estimé irréaliste qu’une nouvelle compagnie de taille suffisante puisse entrer sur le marché et exercer la pression nécessaire sur sa concurrente pour maintenir les prix à un niveau convenable.




Comme lorsque Ryanair projetait de racheter Aer Lingus en 2007, la Commission s’est opposée à la distorsion de concurrence que créerait un rapprochement entre Aegean Airlines et Olympic Air : « la concentration envisagée aurait conduit à un quasi-monopole entre Athènes et Thessalonique, deuxième ville du pays, ainsi qu'entre Athènes et huit aéroports insulaires ».

L'enquête; menée par Bruxelles a également montré qu'il n'y a « aucune chance qu'un nouvel opérateur entre sur le marché grec après la concentration et concurrence, sur une échelle suffisante, la nouvelle entité sur les vols intérieurs au départ et à destination d'Athènes ».

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου