ποιος ακούει ότι η μια μόνη καμπάνα δεν ακούει παρά έναν ήχο

Δευτέρα, 9 Ιανουαρίου 2012

Le FMI a des doutes sur la capacité de la Grèce à sortir du marasme

Le Fonds monétaire international (FMI) a de plus en plus de doutes sur la capacité de la Grèce à réduire durablement son endettement faramineux, affirme l'hebdomadaire allemand Der Spiegel samedi.
Selon une note de l'organisation obtenue par le magazine, la Grèce va soit devoir accélérer la consolidation de ses finances publiques, soit les créanciers privés vont devoir renoncer à être remboursés dans une ampleur encore plus importante qu'évoqué jusqu'à présent. Le FMI évoque aussi une participation plus grande des pays de la zone euro au plan de sauvetage de la Grèce.

Le Premier ministre grec Lucas Papademos (g) parle avec un sans-abri le 1er janvier 2012 à Athènes (AFP/Archives, Louisa Gouliamaki)
ende
Le FMI critique également avec véhémence le manque de réformes en Grèce, selon la même source. Les progrès dans la collecte des impôts et les recettes tirées des privatisations demeurent inférieurs aux attentes.
Les experts du FMI veulent en outre revoir les chiffres clés des plans de sauvetage eu égard à la détérioration de l'économie grecque, lors de la reprise des travaux de la Troïka (avec l'Union européenne et la Banque centrale européenne), mi-janvier.
La Grèce devrait avoir enregistré en 2011 une contraction de son Produit intérieur brut (PIB) de plus de 5,5%.
Le chef de la mission du FMI en Grèce avait averti à la mi-décembre que la Grèce devait arrêter d'augmenter ses impôts et réduire massivement son secteur public, avec le risque si

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου