ποιος ακούει ότι η μια μόνη καμπάνα δεν ακούει παρά έναν ήχο

Δευτέρα, 7 Μαρτίου 2011

Moody's abaisse à nouveau la note de la dette de la Grèce

L'agence de notation Moody's abaisse à nouveau de 3 crans la notation souveraine de la Grèce. Pour Moody's les chances d'améliorations de la situation sont faibles et la réussite du plan d'assainissement budgétaire engagé par Athènes est encore loin d'être assuré.

La descente en enfer de la Grèce se poursuit. L'agence de notation Moody's vient une fois de plus d'abaisser la note de la dette de ce pays. Revue à la baisse de trois crans, la note souveraine d'Ahtenes passe ainsi de B1 à Ba1 et Moody's ne laisse guère espérer d'amélioration prochaine. L'agence prévient qu'elle pourrait encore l'abaisser en raison des difficultés économiques persistantes et du risque de défaut. Avec cette nouvelle dégradation, le statut de l'économie grecque aux yeux des investisseurs s'enfonce un peu plus, même si il était déjà bien bas. Depuis l'été 2010 en effet, sa note est passée en catégorie « spéculative .»
L'agence de notation explique cette nouvelle décision par trois raisons majeures. A commencer par ses doutes concernant le succès des mesures d'assainissement budgétaire et les réformes structurelles destinées à stabiliser la situation du pays. Elles sont jugées « ambitieuses » et surtout leur exécution apparaît très risquée. Même suspicion quant à la capacité d'Athène à réduire la dette _ qui représente environ 120 % du PIB du pays _ dans les proportions annoncées et ce d'autant plus que le pays continue à faire face à de nombreuses difficultés pour faire rentrer les recettes. Enfin, il existe selon Moody's un risque pour que les conditions qui conditionnent la poursuite de l'aide après 2013 reflètent des critères de solvabilité que le pays ne pourrait pas satisfaire.
Après l'annonce de cette nouvelle l'euro s'est sans surprise affaiblit. Proche des 1,40 dollars en tout début de matinée, il s'échangeait après cette nouvelle aux environs de 1,3965 dollars. mais la devise européenne était aussi affectée par des prises de bénéfices après sa hausse de vendredi qui lui avait fait atteindre son plus haut niveau depuis quatre mois.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου