ποιος ακούει ότι η μια μόνη καμπάνα δεν ακούει παρά έναν ήχο

Πέμπτη, 13 Ιανουαρίου 2011

Israël-Grèce : jamais l’amitié bilatérale n’aura été aussi forte

La Grèce et Israël ont décidé de faire un grand pas en avant pour renforcer leur amitié et contrer un peu plus les intérêts turcs dans la région. Les deux pays ont convenu de former un conseil ministériel conjoint.
La décision a été prise lors d’une conversation téléphonique entre le Premier Ministre grec George Papandreou et le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu. Une décision prise 24 heures avant la visite de Lieberman à Athènes : la première visite d’un ministre israélien des Affaires Étrangères à Athènes en plus de 15 ans !

Le bureau de Papandréou, quant à lui, a annoncé que la première réunion du conseil ministériel conjoint entre les deux pays aura lieu dans les deux mois au plus tard. Le conseil sera présidé par les Premiers Ministres et comprendra des ministres des deux pays, dans le but de renforcer la coopération gréco-israélienne dans des secteurs spécifiques comme le tourisme, l’énergie, la sécurité, la recherche technologique et l’agriculture.
En août dernier, le Premier ministre Netanyahu a rendu visite à la Grèce. C’était la première fois qu’un chef de gouvernement israélien visitait la Grèce, un pays traditionnellement pro-arabe, qui n’a reconnu l’État Juif qu’en 1991.
Les responsables israéliens et grecs affirment que leurs liens plus étroits ne sont pas liés à la crise diplomatique avec Ankara… Mais personne n’est vraiment dupe ! Si Ankara ne représentait pas un danger pour l’Europe et Israël, cette union ne serait jamais née.
A Athènes, Lieberman est reçu comme un chef d’État. Tapis rouge et fanfare militaire. Il y rencontre toutes les personnalités politiques les plus importantes du pays… Et doit avoir une réunion de plusieurs heures avec le Ministre local de la Défense.
Dès lors, on comprend mieux pourquoi, ce matin, le Premier Ministre Turc Erdogan a déclaré : « Lieberman est un gros problème »

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου