ποιος ακούει ότι η μια μόνη καμπάνα δεν ακούει παρά έναν ήχο

Σάββατο, 25 Σεπτεμβρίου 2010

La Grèce signe un accord d’investissements de cinq milliards d’euros avec le Qatar

Le gouvernement grec a annoncé, vendredi 24 septembre 2010, avoir conclu avec le Qatar un accord-cadre d'investissements à hauteur de 5 milliards d'euros. L’émirat s’engage donc à 
investir cette somme dans plusieurs secteurs, dont le tourisme et l'énergie. Cet accord, qui
ne mentionne aucun projet concret, a été signé à New-York aux Etats-Unis. Une bonne nouvelle pour l’économie grecque mise à mal par la crise économique mais qui suscite néanmoins l’inquiétude de la part des médias et de l'opposition. « Nous n’allons pas devenir Las Vegas, nous ne parlons pas d’ouverture de casinos ». C’est la réponse catégorique du porte-parole du gouvernement grec vendredi soir après les inquiétudes exprimées par la plupart des médias et les partis de l’opposition dès l’annonce de la signature à New York, où se trouvait le Premier ministre Papandréou, d’un accord d’investissement de cinq milliards d’euros avec le Qatar. Une bonne nouvelle pour l’économie grecque qui soulève cependant un certain nombre de questions pour l’avenir d’une région déjà trop construite et où ce qu’il manque avant tout se sont des espaces verts. Car on a immédiatement parlé à Athènes de la cession de 100 hectares des terrains publiques de l’ancien aéroport d’Athènes en friche depuis la fin des jeux Olympiques de 2004. Une commission commune à haut niveau entre la Grèce et le Qatar doit être réunie dans les deux mois pour faire une estimation des nouveaux programmes d’investissement de l’émirat arabe qui a déjà acheté de nombreuses actions de plusieurs banques helléniques et met actuellement au point un vaste programme de production d’électricité par un terminal de gaz naturel en construction à Astakos en bordure de la mer Ionienne, juste en face de l’Italie.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου