ποιος ακούει ότι η μια μόνη καμπάνα δεν ακούει παρά έναν ήχο

Πέμπτη, 8 Ιουλίου 2010

Grèce: grève générale contre la réforme des retraites, transports paralysés

Une nouvelle grève générale paralysait jeudi les transports maritimes, ferroviaires et aéroportuaires en Grèce pour protester contre la loi sur la réforme des retraites et l'austérité, adoptée mercredi soir par le Parlement.

Plus de 80 vols intérieurs et internationaux ont été annulés tandis que 110 étaient reportés en raison d'un arrêt de travail des contrôleurs aériens et de la grève de 24 heures observée par les employés de l'aviation civile, a-t-on appris auprès de l'aéroport international d'Athènes, Elefthérios-Vénizelos.

Tous les navires sont restés à quai et les touristes devant voyager vers les îles ont été prévenus par les compagnies maritimes que les itinéraires de jeudi seront reportés à vendredi.

Annoncée depuis la semaine dernière en vue de l'adoption par le Parlement d'une vaste réforme des retraites généralisant l'âge du départ à la retraite à 65 ans, cette sixième grève générale depuis février a également perturbé le trafic ferroviaire et aucun train ne circulait jeudi.

Les transports urbains de la capitale étaient également paralysés.

La grève affectait l'administration, les hôpitaux et les entreprises publiques, privant le pays de toute information pendant 24H, le syndicat des journalistes s'étant rallié au mot d'ordre.

La grève est organisée à l'appel des deux grandes centrales syndicales --GSEE pour le secteur privé et l'Adedy pour les fonctionnaires-- et du Front syndical communiste Pame, qui prévoient des rassemblements à Athènes et dans d'autres villes.

Outre le recul de l'âge du départ à la retraite de 60 ans à 65 ans, le texte de la réforme des retraites, adopté mercredi soir par la majorité socialiste au Parlement, prévoit des coupes de 7% en moyenne dans les pensions.

Le gouvernement socialiste s'est engagé à ces mesures auprès de la zone euro et du Fonds monétaire international, en contrepartie du sauvetage financier du pays via des prêts de 110 milliards d'euros sur trois ans.

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου